Parcours. Diplômé de l’école Boulle, Erwan Boulloud rayonne par son savoir faire unique. Après avoir travaillé auprès de différents créateurs comme Hubert Le Gall et Hervé Van Der Straeten, après avoir réalisé la scénographie de collections de grands musées tels le Louvre, le conservatoire national des arts et métiers ou le Muséum d’histoire naturelle, il ouvre son atelier en 2003 et développe ses propres collections.

Signature. Poète de la matière, ses meubles d’exception, pièces uniques ou en séries limitées, allient art et technique avec perfection. Meubles, luminaires, convoquent le bois, le béton, le métal, dans des traitements variés, brut, poli, mat, brûlé, ciselé. Ses créations se rapprochent de la sculpture, du meuble d’art parfois fantasque, sans jamais perdre leur fonction utilitaire.

Il aime. Travailler et explorer la matière sans limite afin d’en révéler la profondeur. Selon lui «Au-delà de son esthétisme, une œuvre est réussie dans sa capacité à générer de la descendance», un meuble doit pouvoir se transmettre.

Coup de cœur. Pour ses modèles en laiton aux courbes sublimes dont la surface sculptée d’ondes est sertie de lapis-lazuli ou de cristal de roche.Mention spéciale pour ses appliques en métal dont le jeu d’ombres portées est incomparable.

What’s up. La réalisation du restaurant l’Adjugé de l’hôtel des ventes de Drouot à Paris où il réalise la façade du bar en laiton incrusté de pierres précieuses. Plus que jamais l’artiste poursuit la création de pièces uniques et créait l’engouement chez les collectionneurs.

copyright © Nicolas Millet