Service de décoration et conseils 06 22 33 53 09

Livraison gants blancs avec assurance incluse, en France et à l’international

Tous nos meubles sont réalisés sur mesure pour vous par des artisans d’art

Collection

Portraits

Journal

Private Styling

FavoriteLoadingAdd to favorites
TheInvisibleCollection HaymannEditions Lifestyle Article
Actualités

Haymann Editions

Haymann Editions rejoint The Invisible Collection. Parcours d’une jeune marque qui monte, en quelques questions à son fondateur David Haymann.

Après un début très remarqué lors de l’édition 2016 de Maison & Objet, Haymann Editions s’installe dans le paysage français du mobilier élégant et abordable. Ses collections de meubles et luminaires se caractérisent par la simplicité des formes, la noblesse des matériaux et la cohérence esthétique. Nous avons rencontré David Heymann pour parler de cette nouvelle aventure dans le design.

 

D’où est née l’idée de fonder Haymann Editions ?

De mon désir de changer de vie. J’ai longuement travaillé dans l’informatique et la grande distribution, mais, sans trop me l’avouer, j’étais attiré par le design. Tous les ans, je visitais Maison & Objet, je rencontrais des gens qui me ressemblaient, je voyais des meubles que j’aimais et je pensais que cela aurait été vraiment agréable de travailler dans ce domaine. Il faut dire aussi que ma mère avait des boutiques de tissus d’ameublement (Souleiado, Pierre Frey,..). D’une certaine façon je baignais dans cet univers, mais pendant longtemps je me suis interdit de suivre ses traces. Puis, tout s’est accéléré le jour où j’ai réalisé que je n’avais aucune envie de travailler encore trente ans dans la grande distribution, et j’ai changé de cap. Lors de vacances au Brésil, j’ai vu dans un hôtel les fauteuils de Sergio Rodriguez et j’en suis tombé amoureux. Alors, j’ai cherché à le rencontrer pour lui proposer de distribuer ses créations en Europe. En même temps, j’ai pris contact avec Jacques Barret de la galerie Triode, spécialiste du design américain, et j’ai longuement discuté avec lui : il m’a aidé à y voir plus clair et à comprendre que je voulais créer ma propre marque d’édition de mobilier.

 

Comment avez-vous démarré ?

J’étais un néophyte ! Mais j’ai eu la chance de rencontrer Toni Grilo, un designer brésilien installé au Portugal : je suis allé le voir à Porto en 2011, j’ai passé quelques jours avec lui je lui ai demandé s’il voulait bien dessiner une collection d’une dizaine de pièces…

Cette première collection (dont la chaise d’Artagnan, la lampe Marie,…) avait une grande cohérence, on a été remarqué tout de suite. Après ce premier essai, j’ai voulu m’intéresser à la couleur et au verre et j’ai contacté Dan Yeffet et Lucie Koldova : ils ont aimé l’idée et nous avons démarré notre collaboration. Et ainsi de suite : à chaque nouvelle étape, une nouvelle rencontre et une nouvelle collection.

 

Comment choisissez-vous les designers ?

C’est souvent une histoire d’affinités et d’entente, parfois de coup de cœur… Je rencontre un designer, j’aime son travail, nous parlons, nous partageons une certaine vision… ainsi commence une collection.

 

Expliquez-nous votre démarche de renouer avec la tradition française de l’ensemblier…

En fait il s’agit d’une volonté de créer des ensembles cohérents, de ne pas éditer juste quelques pièces anecdotiques et très différentes entre elles… Je voulais créer une ambiance reconnaissable et cohérente, un peu comme les grandes marques italiennes.

 

Avez-vous toujours été un fan de design ?

Je ne dirais pas fan. J’avais un œil, j’aimais les belles choses, mais je n’étais pas un collectionneur, je n’avais pas une culture design… En revanche, j’ai commencé tôt à faire produire des pièces : par exemple, il y a 25 ans, j’ai commissionné un chandelier à sept branches à Olivier Gagnère ainsi que de petites lampes en bronze… Je faisais mes premiers essais d’éditeur sans le savoir.

 

Qu’aimez-vous de The Invisible Collection ?

J’aime la démarche de The Invisible Collection de proposer des meubles créés pour des projets spécifiques qui par définition ne seraient pas édités. C’est ce que j’avais envie de faire, et que The Invisible Collection fait très bien. J’ai été séduit par cette idée et par leur image très haut de gamme : je suis ravi d’être représenté sur ce site.

CONTACT
×

CONTACT

Veuillez nous indiquer votre question et vos coordonnées, et nous vous répondrons dans les plus brefs délais.


Prénom*

Nom*

Email*

Message

×

PARTAGER À UN AMI

Pour faire découvrir cet article à un ami.









×
JOIN THE CLUB

Pays
En vous inscrivant à cette newsletter vous acceptez
les conditions générales et la Politique de confidentialité.
*Champs obligatoires.
Vous pourrez vous désinscrire à tout moment.