Invisible New York

Destinations

Invisible New York

Avec un destin hors du commun, une mixité culturelle totale et une architecture époustouflante, New York est l’un des influencers majeurs dans le monde. Peu de villes symbolisent à ce point le succès et le progrès. Et probablement nulle part au monde, la scène artistique n’est aussi vibrante.

Premier arrêt cet automne au Salon Art & Design qui accueille chaque année les galeries présentant le mobilier ancien, moderne et contemporain, de la fin du XIXème au XXI ème siècle dans des allées sanctuarisées. Ce salon est la seule foire de ce niveau à mélanger styles, genres et époques. Les visiteurs trouveront aussi bien du 50 américain, français et scandinave que les designers émergents d’aujourd’hui.

Les grands musées comme le MOMA ou le Guggenheim soutiennent largement des actions éducatives en faveur de l’art au profit du plus public le plus large.

Presentation incontournable au MOMA de l’oeuvre de Max Ernest : “Beyond Painting” ou comment l’artiste avec son approche radicale et ses techniques a influencé les générations suivantes.

Suivant la récente exposition de Joseph Albers a la Galerie David Zwirner, le Guggenheim présente Joseph Albers à Mexico avec des photos et des collages de l’artiste. Marqué par ses nombreux séjours sur place, l’artiste écrivit plus tard à Vasily Kandisky qu’il avait trouvé au Mexique la terre promise de l’art abstrait.

La jeune artiste d’origine nigériane, Toyin Ojih Odutolo a ouvert sa première exposition en solo dans le Meatpacking au Whitney Museum d’art américain.

Le thème de ses dessins sous le titre “To Wander Determined” traite de la malléabilité et de la complexité de l’identité. Avec ses portraits mystérieux, l’artiste embarque le spectateur.

Partout dans la ville, les restaurants et les hôtels ne cessent de bouger. Dans le mythique building Seagram qui abrite le Four Seasons, le Grill est la dernière adresse a la mode qui ne cesse de se réinventer sans renier un héritage unique. Serveurs habillés par Tom Ford, l’adresse s’inspire des chophouse américains, précurseurs des célèbres steakhouses new yorkais. La perfection se niche dans chaque détail élégant de l’endroit. Avec un chef hors pair aux fourneaux, Mario Carbone, obtenir une réservation ici est le must de la rentrée.