Métamorphose

HoT - History of things

Métamorphose

HoT – History of Things Quand on aime un objet, on veut connaître son histoire… Patricia Racine, une experte des tapis les plus recherchés au monde, répond à nos questions.

J’ai déjà travaillé avec Pierre Yovanovitch et j’aime son écriture particulière : sa façon de sublimer la matière et d’associer brut et sophistiqué…

Ce tapis a été créé pour une exposition réunissant plusieurs décorateurs et architectes d’intérieur autour du thème de la métamorphose, dont Maarten Baas – déjà connu pour sa fameuse série d’objets brûlés. Baas allait exposer un piano Pleyel brûlé, et Pierre a voulu imaginer un tapis qui évoquerait le moment juste après l’incendie, quand tout n’est pas encore complètement carbonisé et restent encore des traces du feu. Il faut dire que Pierre n’aime pas le dessin figuratif sur ses tapis, préférant plutôt des formes abstraites.

Or, même dans l’abstraction, un tapis doit raconter une histoire, et sur ce tapis Pierre Yovanovitch a raconté les volutes de fumée issues de l’incendie, les effluves qui stagnent dans l’air, tout ce mouvement de la fumée. On imagine que le feu a pris sur un parquet brut et sur de la pierre, d’où ces couleurs. Pour la fabrication, nous avons fait le tissage à Aubusson, j’ai choisi de la laine et du fil de jute, pour lui donner un côté plus brut et en même temps pour qu’il soit confortable, c’est-à-dire plus doux et moelleux, j’ai ajouté du mohair…

Tout est dans ces contrastes, l’opposition des matières et de la narration : la métaphore de la métamorphose.

Pierre Yovanovitch

Après ses débuts auprès de Pierre Cardin avec qui il collabore pendant huit ans, Pierre Yovanovitch ouvre en 2001 son agence d’architecture d’intérieur. Ambassadeur éclairé du style français, il signe des projets résidentiels et institutionnels aux quatre coins du monde, symboles d’un luxe sur mesure à l’élégance inégalée. Chic extrême, mélange d’épure et de culture, ses intérieurs révèlent un sens de la ligne tendue tempéré par la présence de bois précieux, de marqueterie de marbre au sol, de portes en métal sculpté. Un style unique qui ne laisse rien au hasard et bannit l’ornement inutile pour aller à l’essentiel.

Découvrir le portrait