Parcours. Guillaume Alan connaissait l’architecture et le design avant même de savoir marcher, son père était architecte, sa mère décoratrice d’intérieur et sa grand-mère antiquaire.  Après avoir grandi dans cet environnement dédié au design, il s’oriente vers la décoration d’intérieur.  A 22 ans, il ouvre sa propre agence à Paris, dans le quartier Saint-Germain-des-Prés, affichant déjà un style unique en réaménageant l’espace avec des sols de béton, des panneaux de bois et des lignes très pures. Dès l’ouverture, il présente sa première collection de meubles fabriqués par les meilleurs artisans. En 2011, il a ouvert une autre agence à Mayfair, à Londres, pour répondre à une clientèle internationale. Fidèle à la plus grande tradition du design français et des décorateurs ensembliers, il se spécialise dans l’architecture, la décoration intérieure et la création de mobilier.
 
Signature. Une grande combinaison de minimalisme et de classicisme, prouvant que la fameuse notion less is more est complexe. Avec élégance et raffinement, il traite et définit l’espace d’une manière très clean, avec une approche très pure et sans défaut. Ses lignes fortes et ses proportions impeccables sont toujours équilibrées par la douceur – une douceur – apportée par les lignes courbes des meubles, les textures et la palette de couleurs. Obsédé par les détails, utilisant des bois nobles, comme le chêne ou le frêne, dans des finitions brossées, le marbre naturel, le laiton, le lin, le cuir souple, la laine, la soie et le bronze – et toujours portés par une palette sur mesure, son esthétique est tout en retenue en architecture et en éléments mais opulente en esprit. Les intérieurs qu’il crée sont empreints de sérénité, de calme et d’émotion.
 
Coups de coeur. Une étonnante résidence privée à Paris que Guillaume a dénudée comme une toile brute sur laquelle il a travaillé en se concentrant sur la lumière : « L’idée d’avoir pu faire aboutir ce projet et ouvrir les portes de l’imagination était extraordinaire », commente-t-il en parlant de ce projet salué par The Telegraph. Ce portrait de huit pages met l’accent le rapport de Guillaume à la lumière : « L’amour de la lumière est la clé de la conception méticuleuse et raffinée d’Alan ».  Parmi les nombreuses critiques élogieuses, AD USA a fait l’éloge de ce projet, résumant son essence dans cette citation : « En le combinant avec le classicisme, le designer apporte le minimalisme à de nouveaux sommets, en explorant la sophistication par le calme et la retenue. »
 
What’up ? La rénovation complète d’une grande maison géorgienne de quatre étages pour un collectionneur d’art à Londres.  Outre les projets résidentiels, Guillaume Alan a relevé le défi de travailler sur des projets commerciaux importants et complexes. Son travail est présenté dans deux magnifiques livres de BetaPlus Publishing : « Classical Residences » tout juste sorti, et la prochaine « Generation Next » où Guillaume est décrit comme l’un des interior designers les plus prometteurs. 2019 signe une nouvelle collaboration exclusive avec The Invisible Collection pour présenter quelques-uns de ses meubles les plus emblématiques.