Parcours. Comme les chats, il a eu plusieurs vies, glissant de la mode à la déco, faisant de ses maisons le laboratoire de son extravagante créativité. On le dit fantasque et baroque, Vincent Darré est surtout libre et agile. Sans doute son côté James Thierré, dont il a la mèche et la tonicité et cette allure de dandy.

What’s up. Après avoir inauguré son exposition au musée d’art de Toulon, durant tout l’été, Il ouvre sa nouvelle adresse, la Maison Vincent Darré rue Royale exprimant une nouvelle vision des arts décoratifs dans cette adresse très parisienne. Un nouveau concept, une nouvelle collection et une nouvelle adresse: ces trois décisions ont toutes été prises à la fin de 2016 lors de sa vente aux enchères chez Piasa pour laquelle il a reproduit sa maison au deuxième étage de la maison de vente aux enchères. En janvier 2107, sa nouvelle collection baptisée Renaissance était prête ; une feuille blanche avec de nouvelles règles à définir.

Il aime. L’un des fils conducteurs dans son travail est sa mémoire, ses souvenirs d’enfance. Lorsque sa mère l’emmène voyager en Italie, il découvre le baroque et ses références fantasmagoriques, le regard des monstres Bomarzo et des fontaines grotesques de la Villa Lante. Ces jardins oubliés par la modernité, les survivants d’une légende païenne, riches de symboles irrationnels et de folies, l’ont hanté depuis.

Coup de cœur. La renaissance du travail de Vincent Darré n’existerait pas sans les artisans qui offrent aux meubles la magie de leur savoir-faire. Il rend hommage aux Grands Ateliers de France pour les pièces fabriquées dans leurs ateliers en dénommant l’ensemble de sa collection Les Estampillés : les pièces de cette collection portent la marque des mains des artisans et sont signées par celles de Vincent Darré. Sans aucun doute signe d’une relation très étroite.

Signature. Un mode de vie théâtral qui lui est cher et fait référence à un passé imaginaire. Vincent Darré incarne un luxe intemporel à la française, celui des arts décoratifs. Les couleurs de ses collections sont riches, ses pièces se déclinent mais sont toujours uniques, incitant chaque visiteur à passer d’une atmosphère à l’autre. Sa collection de chaises, de canapés et de fauteuils est une invitation formelle à entretenir des conversations animées.